13/08/2015

Mon comic strip

Cock en stock
 


 
Oui, j'avoue...
Souvent en tournage, des répliques du Capitaine Haddock trottent dans ma tête, et pas seulement quand je rédige mon "bougre de mouchard(*).







(*)  Document rempli quotidiennement qui décrit chronologiquement l'activité du plateau.


ça fait BOMP !

Je prends toujours quelques comprimés ad hoc pour les tournages dans les trains, mais ne faites pas l'erreur de m'embarquer sur un bateau, parce que je suis un véritable "moussaillon de malheur".



Le trésor de Rackham le Rouge


Coke en stock
POW !

Quand je travaille, je suis concentrée  comme un "équilibriste" sur son fil. 
Sans doute pour ne pas tomber de haut.
Une fois pourtant, la roue de la western dolly happe mon pied. Sans être "hurluberlu" comme Tournesol, je me retrouve les quatre fers en l'air avec l'envie de disparaître avec tous les "zouaves interplanétaires".

Coke en stock
GLOUP !

- "T'as pas lu les prévisions météo sur ta feuille de service?" 

Oui, le collègue technicien "autodidacte" questionne beaucoup quand il voit que vous n'êtes pas équipée pour affronter les éléments climatiques déchaînés:

Ah les tournages pluvieux sans vêtements imperméables!!... La bille de mon stylo refuse de rouler sur la cellulose imbibée... La buée colle à mes lunettes... Les pages de mes cahiers détrempés sont comme des pâtes trop cuites au fond d'une casserole... Mon chrono bugge et le crayon déchire le papier avec sa mine de "renégat"...

J'étranglerais bien tous les "bachi-bouzouks" moralisateurs.




Le trésor de Rackham le Rouge
Et ça fait WIZZ !

Au cinéma pour faire de la fumée, un mélange de glycérine + eau est pompé puis chauffé dans le corps de chauffe d'une machine où il se vaporise. Cette mixture "faux jeton à la sauce tartare", désagréable à respirer, donne de la matière à l'image et il est conseillé aux techniciens "cow-boys de la route" d'aller respirer ailleurs dés qu'ils le peuvent. 
Je fulmine quand l'"olibrius" accessoiriste brûle des pneus! Cette fumée toxique pleine de nickel, fer, dérivés pétrolifères, soufre, plomb me fait maudire ce "marchand de Guano" qui alimente le feu. En comparaison, la pollution en ville avec ses pots d'échappements "sous-produits d'ectoplasme" est une promenade de santé.
Ma gorge est en feu, ma migraine intense.
En fin de journée, je rentre chez moi tel un pauvre "projectile guidé" avec la suie dans tous les pores de ma peau d'"athlète complet".
Envie de hurler en postillonnant.

Objectif lune
Ou bien Tilt ! 

Je regarde, hébétée, des hélices actionnées par des moteurs d'avion, propulser des paillettes de savon, des particules de plastique et des cristaux de magnésium.
Ça, c'est une méthode soviétique pour simuler le blizzard sur un décor de banquise en studio...

Tonnerre de Brest, mes poumons!





Parfois même PFFF !  

Le capitaine râle contre les "bougres de mouchards", les "moules à gaufres", les "crétins des Alpes"
Il aime la tranquillité, l'iode, l'air pur...
Mille millions de mille sabords... MOI AUSSI !!!!!!!




Coke en stock